ACCUEILPAR CATÉGORIESDOCUMENTAIRE | BREZHONEG UN SIÈCLE DE BRETON - PIERRICK GUINARD



 

Précédent
- 249 de 309 -
Bolivie l’enfance au travail - Jean-Baptiste Jacquet
Bolivie l’enfance au travail - Jean-Baptiste Jacquet
15.00 €
- 248 de 309 -
Jean Genet - Testament audiovisuel
Jean Genet - Testament audiovisuel
13.00 €
- 247 de 309 -
Le Cinéma d’Animation en France - Alexandre Hilaire
Le Cinéma d’Animation en France - Alexandre Hilaire
20.00 €
- 246 de 309 -
Illustre & Inconnu Comment Jacques Jaujard a sauvé le Louvre - Jean-Pierre Devillers et Pierre Pochart
Illustre & Inconnu Comment Jacques Jaujard a sauvé le Louvre - Jean-Pierre Devillers et Pierre Pochart
18.00 €
- 245 de 309 -
Himalaya
Himalaya
20.00 €
17.00 €
- 244 de 309 -
Taxiway - Alicia Harrison
Taxiway - Alicia Harrison
15.00 €
- 243 de 309 -
Gendarmes mobiles au cœur des forces de l’ordre - Stéphane Krausz
Gendarmes mobiles au cœur des forces de l’ordre - Stéphane Krausz
15.00 €
- 242 de 309 -
Witold Gombrowicz - Andrzej Wolski
Witold Gombrowicz - Andrzej Wolski
15.00 €
- 241 de 309 -
1 minute au musée - Franck Guillou et Serge Elissalde
1 minute au musée - Franck Guillou et Serge Elissalde
28.00 €
- 240 de 309 -
Lucien Clergue cinéaste
Lucien Clergue cinéaste
20.00 €
- 239 de 309 -
1 minute au musée -De la Préhistoire à nos jours - Franck Guillou et Serge Elissalde
1 minute au musée -De la Préhistoire à nos jours - Franck Guillou et Serge Elissalde
15.00 €
- 238 de 309 -
Clic Clac Clergue - Bernard Gille
Clic Clac Clergue - Bernard Gille
19.90 €
- 237 de 309 -
Patria Obscura - Stéphane Ragot
Patria Obscura - Stéphane Ragot
18.00 €
- 236 de 309 -
Marcel Ophuls et Jean-Luc Godard la Rencontre de St-Gervais - Frédéric Choffat et Vincent Lowy
Marcel Ophuls et Jean-Luc Godard la Rencontre de St-Gervais - Frédéric Choffat et Vincent Lowy
17.00 €
- 235 de 309 -
Pierre Brossolette Les Passagers de la lune - Coline Serreau
Pierre Brossolette Les Passagers de la lune - Coline Serreau
15.00 €
- 234 de 309 -
Le Juif qui négocia avec les nazis - Gaylen Ross
Le Juif qui négocia avec les nazis - Gaylen Ross
20.00 €
- 233 de 309 -
Iphigénie le chœur à l’ouvrage - Claude Clorennec
Iphigénie le chœur à l’ouvrage - Claude Clorennec
15.00 €
- 232 de 309 -
Kailash - Fulvio Mariani  Andrea Gobetti et Alberto Eisenhardt
Kailash - Fulvio Mariani Andrea Gobetti et Alberto Eisenhardt
24.00 €
17.00 €
- 231 de 309 -
Willem la colère froide de Bernhard Willem Holtrop - Cinta Forger et Walther Grotenhuis
Willem la colère froide de Bernhard Willem Holtrop - Cinta Forger et Walther Grotenhuis
15.00 €
- 230 de 309 -
Je ne suis pas féministe mais… - Florence Tissot et Sylvie Tissot
Je ne suis pas féministe mais… - Florence Tissot et Sylvie Tissot
25.00 €
Suivant
 Brezhoneg un siècle de breton - Pierrick Guinard

Brezhoneg un siècle de breton - Pierrick Guinard
Prix: 40.00 €
Disponible
 
Envoyer à un ami

Coffret 3 DVD - 5 films en français - 5 films en breton
France 3 Ouest - 13 Production - Cinémathèque de Bretagne 2001 - 520 mn

Une histoire de la langue bretonne au XXème siècle

« Didactique et riche d’archives filmiques, cet excellent documentaire retrace le parcours de l’usage du breton au XXe siècle et analyse les causes du déclin de cette langue. Une odyssée linguistique passionnante ! » - Télérama

« Une œuvre en tous points admirable ! La démonstration est limpide et le propos d’une grande objectivité. » - AR-MEN

« Une véritable étude ethno-sociologique, où l’on découvre comment une langue en voie d’extinction connaît, aujourd’hui, une certain regain d’intérêt... A soigneusement conserver dans sa vidéothèque ! » - Ouest France

« Par sa méthode de témoignages contradictoires, ses archives, ses analyses politiques et sociologiques, et son ouverture sur les perspectives qu’offre l’avenir, le film de Pierrick Guinard a su se hisser au niveau de l’ambition affichée par son titre. » - Le Télégramme


FILM 1
Du 19e siècle à la première guerre mondiale
TOUT LE MONDE PARLE BRETON

A la veille de la première guerre mondiale, la société traditionnelle rurale, très religieuse parle breton. La moitié de la population ignore même le français. Pourtant, celui-ci perce peu à peu, notamment par l’école et par l’envie d’une promotion sociale dans cette société en surpopulation... Mais c’est la guerre de 14, où plus de 100.000 Bretons laissent leur vie, qui va marquer une véritable rupture dans le mode de vie paysan.

FILM 2
D’une guerre à l’autre
LE FRANCAIS S’INSTALLE

La guerre a ébranlé la société bretonnante qui semblait immuable. La politique de l’école se radicalise. L’interdiction d’y parler breton est encore plus formelle. Le français s’installe. La Basse-Bretagne vit son bilinguisme. On parle breton à la maison, à la campagne, chez les pêcheurs ou les artisans, et bien sûr à l’église. On parle français à l’école, avec l’administration, dans les villes ou les gros bourgs.

FILM 3
De la deuxième guerre mondiale aux années 60
LE BASCULEMENT

A la veille du second conflit mondial, la langue bretonne a encore sa place dans la société rurale traditionnelle. En Basse-Bretagne, plus des trois quarts de la population la parle, soit plus d’un million de personnes. Au sortir de la guerre, un véritable basculement va se produire. Face à la nouvelle ére qui pointe, on cesse d’élever ses enfants en breton pour qu’ils accèdent à la modernité. Le demi-siècle qui débute va voir l’écroulement de la langue bretonne.

FILM 4
Fin des années 50 ... début du 21e siècle
L’ECROULEMENT

La Bretagne est sommée d’entrer au plus vite dans le siècle. Le progrès économique bouleverse la vieille société. La natalité régresse. La pratique religieuse dégringole. La langue bretonne s’écroule... Mais dans les années 70, la Bretagne a des doutes sur la modernité. C’est le temps des revendications identitaires. On veut retrouver ses racines, son histoire, sa musique, sa langue...

FILM 5
Parler breton aujourd’hui
PARLER BRETON DEMAIN

Début du 21ème siècle, "l’identité culturelle" bretonne se consomme bien. Paradoxe d’une époque ou paradoxe de la vie : d’un côté, la mort d’une langue, celle du breton dialectal des anciens, de l’autre, une renaissance linguistique, celle d’un breton standardisé, modernisé, que l’on peut écrire et transmettre. Mais l’avenir est sombre. A peine 100.000 personnes l’utilisent aujourd’hui quotidiennement. Faut-il d’or et déjà faire son deuil du breton ou croire à sa résurrection? Existe-t-il vraiment une stratégie de la reconquête ?


 À VOIR ÉGALEMENT
Accueil  | Qui sommes-nous ?  | Nous contacter  | Liens  | Conditions générales de vente   | Plan du site  |
• Votre panier  • Suivi commande  • Imprimer catalogue •
Flux RSS

Paiement sécurisé Paypal Chèque bancaire 
Commentaires   Powered by BoutikOne®