ACCUEILCOLLECTIONSTYPIQUEMENT BRITISH | LE PRIX D’UN HOMME - LINDSAY ANDERSON
Actualités
ÔÕ
Voir toutes les nouveautés
Autres



 

Précédent
- 4 de 24 -
Joseph Andrews - Tony Richardson
Joseph Andrews - Tony Richardson
20.00 €
13.00 €
- 3 de 24 -
Sunday Bloody Sunday - John Schlesinger
Sunday Bloody Sunday - John Schlesinger
25.00 €
13.00 €
- 2 de 24 -
Samedi soir et dimanche matin - Karel Reisz
Samedi soir et dimanche matin - Karel Reisz
25.00 €
13.00 €
- 1 de 24 -
I was a soldier - Michael Grigsby
I was a soldier - Michael Grigsby
20.00 €
13.00 €
 Le Prix d’un homme - Lindsay Anderson

Le Prix d’un homme - Lindsay Anderson
Prix: 15.00 €
Disponible
 
Envoyer à un ami

Collection Typiquement British
Avec
: Richard Harris, Rachel Roberts
Doriane Films - 110 mn - Versions originales, sous-titrées en français

This Sporting Life
Scénario de David Storey d’après son roman

  • Prix d’interprétation à Richard Harris - Cannes 1963

Jeune mineur du nord de l’Angleterre, Franck Machin vit dans une chambre de bonne. Il tombe fou amoureux de sa logeuse Margaret, une jeune veuve ravissante. Son destin bascule le jour où il devient joueur vedette du club de rugby local. L’argent coule à flot, les femmes lui courent après... mais les honneurs ne parviennent pas à calmer la colère de cet homme rageur, séducteur et brutal. Surtout quand la belle Margaret se refuse à lui...

« Le regretté Richard Harris (1930-2002) aimait les femmes, l’alcool et, par-dessus tout, le rugby. "J’échangerais volontiers tous mes films contre la fierté d’avoir porté, ne serait-ce qu’une seule fois, le maillot de l’équipe d’Irlande", assurait l’acteur » - Samuel Douhaire - Télérama

« Lindsay a fait seulement cinq ou six films de fictions... Mais quels films! » - Claude Chabrol

Le Prix d’un homme est le premier long métrage de Lindsay Anderson, chef de file de la mouvance britannique du Free Cinéma. Ce chef-d’œuvre est emblématique du mouvement des "jeunes hommes en colère", artistes de théâtre et de cinéma révoltés contre l’establishment et profondément déçus par le travaillisme dont les hérauts avaient promis une société plus juste.

 


BONUS

 

  • « O’Dreamland » (1953) de Lindsay Anderson,
    court métrage du Free Cinéma
Accueil  | Qui sommes-nous ?  | Nous contacter  | Liens  | Conditions générales de vente   | Plan du site  |
• Votre panier  • Suivi commande  • Imprimer catalogue •
Flux RSS

Paiement sécurisé Carte bancaire Paypal Chèque bancaire 
Commentaires   Powered by BoutikOne®